RETROUVEZ-NOUS AUSSI SUR :

Actualités

LISTES D'ATTENTE ET CHATONS DISPONIBLES EN 2019 :

a) premier trimestre 2019 :

- 2019-C du 14/03/2019 :
2 femelles poil court
(1 rousse & blanc et une black-tortie & blanc) : 450€ (chacune).

b) deuxième trimestre 2019 :

- 2019-D du 13/05/2019 :
3 mâles poil long (2 bleus + 1 blue smoke point) de 1.000€ (compagnie) à 1.400€ (élevage) ;

- 2019-E du 24/06/2019 :
2 chatons colourpoint (1 mâle et une femelle tortie smoke) de 900€ à 1.400€ ;

- 2019-F du 25/06/2019 : en colourpoint PL : 2 mâles (dont 1 straight)  et 2 femelles de 900€ à 1.400€.

Attention, les chatons ne partiront pas de chez vous avant leur 16ème semaine puisqu'ils seront vaccinés complètement (3 injections) et seront stérilisés avant leur départ "pour la compagie".
Pour les chats partant à l'étranger, ils seront vaccinés contre la rage.
Nous pourrons les garder durant vos congés d'été si vous le souhaitez!

Nous serons présents en concours :

  • A Wattrelos (CC3000) le dimanche 25/08/2019 ;
  • A Liège (ABC - asbl) le dimanche 08/09/2019 - spéciale "Tous les Rex" ;
  • A Avignon (AFPCA) : les 21 et 22/09/2019 ;
  • A Mantes-la-Jolie (AFR) les 05 et 06/10/2019 ;
  • A Charleville-Mézières (UFICA) le dimanche 24/11/2019 ;
  • A Paris Animal Show (AFPL-Catimini) les 25 et 26/01/2020 ;
  • A Bétheny (UFICA) les 01 et 02/02/2020 sous réserve ;
  • A Paris - Concours Général Agricole - du 22/02/2020 au 01/03/2020 sous réserve d'être sélectionnés ;
  • A Sévérac-le-Château (AFA) les 21 et 22/03/2020 - Spéciale d'élevage le samedi.

LE SELKIRK à l'honneur du Matouchat n°10 de Février/Mars 2016: abécédaire du Selkirk.

France 2 : "C'est au programme" du vendredi 08/01/2016, les races de chat méconnues des français (avec le Mau égyptien et le Munchkin). Les meilleurs moments sur la page Facebook de l'émission.

France 5 : "La Quotidienne" du 15/03/2017, chronique "Miss Véto: connaissez-vous... les chats frisés?"

C8 : "Les animaux de la 8" du 08/04/2018...

MIAOU : Magazine de décembre 2018 - janvier 2019

SUD RADIO "Vos animaux" (Natacha HARRY) le 01/12/2018

 

NOUS SOMMES ADHERENTS A :

 

POUR NOS TESTS GENETIQUES, NOUS FAISONS CONFIANCE A :

Pour son alimentation, l'élevage fait confiance aux gammes "sans céréales" ou aux céréales anciennes "Farmina", "Purizon" ou "carnilove", et nous complétons avec une alimentation "fraîche" ou "cuite" de poissons et viande.

Un peu de génétique

Chaque cellule animale est le produit de la fusion d'une cellule sexuelle du père et de la mère. Toutes les caractéristiques de l'espèce, donc du poil, se transmettent :

- pour moitié du patrimoine génétique par le père

- pour moitié du patrimoine génétique par la mère.

Chez le Selkirk, le gène frisé (rex) est dit "Se", le gène raide ("straight") est dit "se". Sachant que le gène "Se" est un gène dominant, il suffit que le gène soit présent sur un des chromosomes (transmis par le père ou la mère), pour que le poil soit frisé.

Sont donc frisés, les chats de type "SeSe", "Sese" ou "seSe".

NE SERONT JAMAIS FRISES, les chats de type "sese". Ce sont les Selkirk straight. Ces chats, mariés entre eux n'auront pas de descendance frisée, puisque le gène "Se" est absent.

Le Selkirk rex homozygote se caractérise par la présence du gène "Se" sur le chromosome transmis par chacun de ses parents. Il est donc de caractéristique "SeSe".

L'intérêt pour un éleveur de détenir un homozygote est que, marié à un hétérozygote ou à un "straight" (non frisé), tous ses bébés seront frisés. C'est ce que l'on appelle la "retrempe".

Un hétérozygote, quant à lui, est de type Sese ou seSe, sa descendance sera, selon son mariage :

- soit intégralement frisée (si marié à un homozygote) : 50% homozygotes (SeSe), 50% hétérozygote (Sese ou seSe),

- soit à 75% frisée (si marié à un hétérozygote) : 25% homozygote (SeSe), 50% hétérozygote (Sese ou seSe) ; et 25% "straight" (sese),

- soit à 50% frisée et 50% "straight" (si marié à un "straight") : 50% hétérozygote (Sese ou seSe) et 50% "straight" (sese)

Homozygotes / hétérozygotes

Différence physiques entre homozygote et hétérozygote

Selon le club de race (Selklub), l'homozygote diverge du standard sur certains aspects physiques. L'apparence générale de l'homozygote est plus longiligne, les oreilles sont plus grandes et la face plus triangulaire.

La peau est plus fine, et dans le premier âge, il peut perdre sa toison dans des proportions parfois très spectaculaires (jusqu'à devenir totalement nu).

Quoique moins massif que ses frères et soeurs, l'homozygote n'est pas un chat chétif : il est au contraire plutôt dense malgré sa morphologie, et son poids n'a rien à envier au leur, puisqu'à l'âge adulte, il pèse dans les mêmes valeurs (entre 2,8kg et 3,5kg pour les femelles et 4kg à 5kg pour les mâles).

Par ailleurs, avec un programme d'élevage approprié, certains éleveurs produisent des homozygotes morphologiquement très proches des hétérozygotes.

Différence d'aspect du poil entre homozygote et hétérozygote

Selon le site du Selklub, l'homozygote, poil long ou poil court, a généralement un poil moins dense et frisé que l'hétérozygote.

Quoique notre expérience soit récente, mon époux et moi-même avons observé, notamment "en sortie" (exposition) que :

- chez le poil court, les boucles sont très serrées sous le cou, et sur la poitrine. Le sous poil peut-être absent par endroit. Les périodes de mues sont assez spectaculaires et les femelles sont plus sensibles aux aléas hormonaux. Le poils court de l'homozygote fait des vagues et celui de l'hétérozygote, des boucles.

- chez le poil long, la frisure ressemble à des "dreadlocks" de rasta, chez l'hétérozygote, les boucles sont plus libres.

Ici aussi, il existe des différences notables entre les lignées, et certains homozygotes présentent une fourrure dont la qualité de frisure, la densité et la douceur n'ont rien à envier à celle des hétérozygotes.

Il en est ainsi pour Flora et Goldfinger, tous les deux homozygotes poil court qui présentent, vous le voyez ci-dessous, une forme de tête, une morphologie et une qualité de frisure parfaitement différents.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site du Selklub. Pour voir des modèles de frisure, visitez celui de la chatterie de la Fontaine Mamoine.

Groupe sanguin - maladies génétiques

- Le groupe sanguin : Connaître le groupe sanguin d'un animal n'est essentiel que pour la reproduction. Il permet de se prémunir de la perte des portées issues de géniteurs non-compatibles.

Nos reproducteurs sont testés (ADN) non porteurs de b.

- La polykystose rénale (PKD) : C'est une maladie génétique, fréquente chez différentes races de chat, notamment le Persan, et le British Shorthair qui se traduit par  le développement progressif de kystes dans les reins, la destruction du tissu rénal, une insuffisance rénale pouvant entraîner la mort prématurée et douloureuse de votre chat (des kystes peuvent se développer également sur le fois et le pancréas).

Le dysfonctionnement rénal peut aparaître entre 2 et 10 ans.

Il suffit d'un seul gène présent pour que la maladie s'exprime. C'est pourquoi, il est fortement recommandé de tester (ADN par frottis buccal ou test sanguin) les reproducteurs et d'écarter les animaux porteurs de la reproduction.

Un dépistage précoce permet d'adapter l'alimentation du chat et d'appliquer certains traitements préventifs pour retarder et limiter le développement de l'insuffisance rénale. 

Nos animaux sont testés et exempts de PKD ou issus de lignées exemptes de PKD (parents testés négatifs).

- La cardiomyopathie hypertrophique (CMH) : Cette anomalie du muscle cardiaque (qui se développe exagérément, devenant très épais et peu contractile) atteint de manière préférentielle certaines races de chats, dont le British et le Persan.

Elle apparaît en moyenne vers l'âge de sept ans. Les parois du cœur deviennent très épaisses (laissant peu de place pour la circulation du sang).

Un dépistage précoce (ADN) permet de mettre en place les mesures d'hygiène de vie permettant de limiter le développement de cette maladie dont la prévisibilité et la gravité sont néanmoins aléatoires.

Nos animaux étant issus de croisement SELKIRK / SELKIRK n'ayant pas présenté cette pathologie, nous avons statistiquement toutes les raisons de penser qu'ils en sont exempts.

Vous voulez en savoir plus sur la transmission génétique ? Rendez-vous sur le site du Selklub